L’état des ponts continue de se dégrader, selon un nouveau rapport de l’ONR

Dans son rapport 2022 qui vient d’être rendu public, l’Observatoire national de la route (ONR) confirme que l’état des ponts continue de se dégrader et que la situation est particulièrement prégnante au sein du bloc communal.
Le rapport s’appuie pour la première fois sur les données recueillies et validées par le Cerema, dans le cadre du « Programme national Ponts ». Celles-ci concernent 5 152 communes et plus de 15 000 ponts. « Les résultats laissent apparaître un patrimoine relativement dégradé », note le rapport, avec « 9% des ponts (qui) présentent des défauts majeurs de structure et près de 20% (qui) présentent des défauts de structure significatifs ». L’analyse en surface montre « un patrimoine d’autant plus dégradé, avec plus de 40% des ouvrages qui présentent des défauts significatifs ou majeurs » (dont 23,7% des défauts « majeurs »).
L’ONR est d’ailleurs assez pessimiste pour l’avenir, et relève qu’après trois années de hausse, qui n’ont pour autant pas permis de rattraper le niveau de 2014, les dépenses d’investissement dans la voirie des administrations publiques ont baissé en 2020, et d’autant plus du côté du bloc communal. Le rapport souligne que la crise sanitaire « a pesé lourd sur les dépenses des communes qui ont certainement dû repousser une partie des travaux prévus », analyse le rapport. Un report qui pourrait être appelé à durer « avec des prix qui augmentent et des budgets toujours plus corsetés ».

Pour voir le rapport, cliquez ici.